La coqueluche

la maladie que t’y crois pas, que tu l’attraperas plus !

Après la scarlatine et avant le scorbut un petit rappel d’actualité sur la coqueluche, cette fois j’ai donné de moi-même puisque j’ai poussé la conscience professionnelle à l’attraper "imself" !

Tout d’abord je rassure tous les gens que j’ai croisé, même si j’ai parfois failli m’étouffer devant eux, je ne suis plus contaminant depuis la prise du traitement antibiotique qui rend non contagieux dès les premiers symptômes il y a un mois.

Même si je pense avoir contracté la maladie en Guadeloupe, il me paraît important de vous délivrer quelques informations sur la coqueluche car des cas sporadiques (= quelques cas distillés dans le temps sans notion d’épidémie) apparaissent de temps en temps en Guyane.

La coqueluche : QUESACO ?

C’est une maladie infectieuse due à une bactérie (bordetella pertusis pour les puristes), la bactérie sécrète une toxine qui inflamme la muqueuse de la trachée.

Il existe une famille d’antibiotique (noms commerciaux : ZITHROMAX, ROVAMYCINE, ERYTHROMYCINE, JOSACINE,…) qui est efficace contre cette bactérie mais n’a aucune action sur la toxine sécrétée. En d’autre terme la prise d’antibiotique rend le sujet infecté non contagieux (la bactérie est tuée) mais ce dernier reste quand même malade car les toxines sont toujours actives !

Les symptômes :
Pour faire bref c’est une toux quinteuse à prédominance nocturne. Je confirme que dès que l’on s’allonge, on tousse sans pouvoir reprendre d’inspiration entre chaque toux : très agréable et surtout très pratique pour dormir.

Les symptômes durent entre 30 et 45 j , les antitussifs sont inefficaces. Y’a plus qu’à être patient…

Chez l’adulte pas de risque de forme grave, les risques de la coqueluche sont surtout liés aux âges extrêmes de la vie (les vieilles personnes et les nourrissons).

Le vaccin :
La vaccination contre la coqueluche fait partie du calendrier vaccinal français, c'est-à-dire que normalement tous vos enfants sont vaccinés (le vaccin de la coqueluche est toujours combiné avec celui de la diphtérie/tétanos/poliomyélite).

Je vous conseille quand même de le vérifier, carnet de santé en main :
Le protocole comporte trois injections à réaliser à partir de l’âge de 2 mois et à un mois d’intervalle entre chaque injection.

Cette primo vaccination est suivi d’un premier rappel à l’âge de 16-18 mois.

À 6 ans, un rappel est nécessaire DTP mais il n'est plus recommandé d'y associer la coqueluche, concrêtement le vaccin DTP le plus courant s'appelle REVAXIS.

La durée théorique de protection (= immunisation) du vaccin anti-coqueluche initial est de 12 à 15 ans.

Le protocole prévoit donc un dernier rappel pour les enfants à l’âge de 11-13 ans.

Au total avant 6 ans :

  • 4 injections sur le carnet de santé.

avant 11-13 ans :

  • 5 injections sur le carnet de santé dont celle à l'âge de 6 ans qui n'inclus pas la coqueluche (REVAXIS)

après 11-13 ans :

  • 6 injections sur le carnet de santé dont celle à l'âge de 6 ans qui n'inclus pas la coqueluche (REVAXIs) 

Pour les adultes :
La vaccination est facultative, elle peut être proposée en l’absence de vaccination anti-coqueluche depuis 10 ans. Je la conseille à ceux d’entre vous qui prévoient d’avoir un bébé.

NB :
I
l faut un délai minimum de 2 ans entre un vaccin DTP et un vaccin DTPC (si vous avez été vacciné l’an dernier par le DTP, vous n’êtes pas couvert contre la coqueluche mais vous êtes obligé d’attendre l’année prochaine pour vous faire vacciner)

Les vaccins incluant la coqueluche :

Enfant → INFANRIX QUINTA, PENTAVAC, INFANRIX HEXA

Adolescent → INFANRIX TETRA, TETRAVAC ACELLULAIRE

Adulte → REPEVAX, BOOSTRIXTETRA

Ca va ! Ca chauffe pas trop dans la cafetière ? Vous avez tout compris ?

Allez pas d’inquiétude si tout ce laïus est pour vous un immonde charabia, je suis dispo pour répondre à vos questions, si je ne meurs pas étouffé entre temps !!!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : mardi, 25 avril 2017